Le projet Life in Quarries 2019-09-25T10:44:03+00:00

LES INITIATIVES DE CCB DANS LE CADRE DU PROJET LIFE IN QUARRIES

L’EXPLOITATION D’UNE CARRIÈRE CONDUIT À LA CRÉATION D’HABITATS DEVENUS RARES EN BELGIQUE TELS QUE DES FALAISES, DES ÉBOULIS, DES MARES TEMPORAIRES, DES PELOUSES CALCAIRES OU DES PRAIRIES MAIGRES… CES MILIEUX GÉNÉRÉS PAR L’ACTIVITÉ EXTRACTIVE PERMETTENT L’INSTALLATION ET LE DÉVELOPPEMENT DE POPULATION D’ESPÈCES PIONNIÈRES À HAUTE VALEUR BIOLOGIQUE.

L’objectif général du projet Life in Quarries est de développer et de pérenniser ce potentiel d’accueil de la biodiversité dans différents sites d’extraction en activité en Wallonie. L’originalité du projet repose sur la mise en œuvre des mesures de gestion de la biodiversité durant la phase d’exploitation de la carrière et dans le cadre de la réhabilitation en fin d’activité.

La carrière de CCB Gaurain n’est plus en activité depuis 2012 mais elle a révélé dans le cadre des inventaires biologiques (2017) une mosaïque de milieux très intéressante et une diversité faunistique et floristique remarquable pouvant s’ajouter au projet.

Ce projet débouche sur un concept innovant de gestion dynamique de la nature qui permet à l’exploitant de ne pas se retrouver bloqué par le développement de milieu et d’espèces protégées.

 

>> Vidéo de présentation du projet LIFE IN QUARRIES

REPORTAGE DU JARDIN EXTRAORDINAIRE
VISITER LE SITE WEB DE LIFE IN QUARRIES

FINANCEMENT

Le projet Life in Quarries est cofinancé par l’Europe. Il est financé par la Commission européenne à hauteur de 56%, par la Région wallonne à hauteur de 20%, par le secteur carrier à hauteur de 21% et par les partenaires à hauteur de 3%.

La contribution du carrier prenant part au projet se traduit en temps de travail et en moyens pratiques déployés pour exécuter les différentes actions en faveur de la biodiversité.

PARTENARIAT

Ce projet est piloté par FEDIEX (Fédération Belge de l’Industrie Extractive) en partenariat avec le Département Nature et Forêt de la Région Wallonne, l’Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech, Natagora et le Parc naturel des Plaines de l’Escaut.

Ce partenariat innovant « Industrie – Autorité publique – Université – ONG » garantit la faisabilité, la qualité et un accompagnement des actions de Biodiversité qui seront mises en place.

Crédit photos: J.WUELCHE (CCB) et B.GAUQUIE (PNPE)

À VOS AGENDAS !

L’ÉCOLE COMMUNALE DE GAURAIN ORGANISE SA 9ème MARCHE DES CARRIÈRES LE DIMANCHE 6 OCTOBRE 2019

Depuis plusieurs éditions, CCB s’associe à cet évènement et permet aux marcheurs de découvrir la carrière de Gaurain, le bassin de Béthomée, la butte de Béclers et le bois de Barry. Dans le cadre du projet Life in quarries, des panneaux explicatifs rédigés avec le Parc Naturel des Plaines de l’Escaut accompagneront cette marche. Ils illustreront les habitats particuliers liés à notre carrière et les actions mises en œuvre pour favoriser leur développement.

QUELQUES ACTIONS À PARTAGER

ECO-PÂTURAGE SUR LES BASSINS DE BÉTHOMÉE

Dans le cadre du projet « Life in Quarries » nous avons pour objectif sur les sites de CCB Gaurain et CCB Clypot de développer la biodiversité notamment par la restauration de prairies maigres (ou pelouses sèches). En effet, les mottes et anciens bassins de décantation présentent une réelle opportunité pour la restauration de ces milieux à entretenir par éco-pâturage.

Quelques photos…

Quelques explications…

Le pâturage consiste à faire paître des animaux herbivores, qu’il s’agisse de vaches, moutons, ânes, oies, lapins…

Le pâturage ne devient « éco- » que lorsqu’il a pour objectif de maximiser l’impact positif sur la biodiversité :

  • Charge de bétail réduite (= pâturage extensif). Le nombre d’animaux est donc calculé en fonction de la superficie du terrain, du type d’animaux, de la végétation au départ et de l’objectif visé en termes de végétation ;
  • Pas de pesticide : Il est évident que l’éco-pâturage exclut l’utilisation d’herbicides sélectifs ou d’insecticides dans les terrains pâturés, non seulement pour ne pas polluer l’environnement, mais aussi pour la santé des animaux ;
  • Utilisation d’une race rustique : Ces animaux sont en général plus résistants aux maladies et aux parasites, ce qui permet de limiter les traitements antiparasitaires et de réduire les soins nécessaires ;
  • Limitation des médicaments : Les médicaments administrés aux animaux (surtout les antiparasitaires : vermifuges, ectocides,…) se retrouvent au sol via leur déjections. Non seulement cela peut dégrader la qualité de l’eau, mais en plus cela porte préjudice à la petite faune, ce qui se répercute sur l’ensemble de l’écosystème.

Race rustique choisie : Mouton ardennais tacheté

  • Date d’arrivée : 22/08/2019
  • 25 moutons qui pâturent sur les talus des bassins de Béthomée
  • Participation à la conservation de races locales menacées de disparition en Wallonie
  • Le troupeau est pris en charge par un éleveur expérimenté, appuyé par un vétérinaire


GESTION D’UN TALUS À ABEILLES SAUVAGES SUR LA CARRIÈRE DU CLYPOT

En ce début de printemps, on assiste au retour des abeilles sauvages. On estime qu’il y a environ 350 espèces en Wallonie !

Certaines espèces habitent les talus ensoleillés, les chemins et les carrières. Elles colonisent les sols nus ou à faible couverture végétale sur substrat sablonneux ou limoneux et secs pour y creuser leurs terriers. Une mise à lumière d’un talus a donc été réalisée par l’équipe de gestion de la nature et du paysage du Parc Naturel des Plaines de l’Escaut cet hiver dans la carrière du Clypot.

>> Plus d’informations sur les aménagements favorables aux abeilles

TOUJOURS PLUS DE MARES !

Des nouvelles mares permanentes ont été réalisées dans la carrière du Clypot. Les pentes douces conduiront au développement d’une végétation variée. La présence, dans les carrières, d’eau qui présente une quantité limitée de pesticides et d’engrais permettra de créer des habitats riches menacés dans la région. Ceux-ci fourniront de la nourriture et des ressources de nidification à une variété d’espèces sauvages. (Actions envisagées sur ce site, translocations de tritons crêtés en 2019-2020).


DES RÉSULTATS ENCOURAGEANTS !

Absent des inventaires biologiques réalisés en 2016 dans la carrière du Clypot, Le crapaud accoucheur a récemment été observé sur le site!

Le crapaud accoucheur (Alytes obstetricans) ou alyte accoucheur est surnommé ainsi en raison du comportement du mâle qui entortille les œufs produits par la femelle autour de ses pattes arrière pendant la ponte. Il les gardera jusque l’éclosion, en les humidifiant régulièrement dans un plan d’eau.


PLATEFORMES AQUATIQUES POUR GOÉLAND CENDRÉ

Le projet LIFE in Quarries comprend une action de construction et mise en place de plateformes pour oiseaux aquatiques, notamment pour le Goéland cendré, un nicheur rare en Wallonie, qui apprécie les bassins des carrières du nord de la Wallonie. Il y niche sur les ouvrages d’art au-dessus des bassins, ou sur des îlots rocheux. L’installation de plateformes doit permettre de leur fournir un site de nidification idéal, isolé des prédateurs.

  • 2 plateformes sur le bassin en fond de fosse (carrière du Clypot)
  • 2 plateformes sur le site de CCB Gaurain (carrière de Monelot)